vendredi 14 novembre 2014

Retour à zéro

La remise en question


Après plus d'un an d'absence, il s'est passé beaucoup de choses dans ma vie, mais aussi sur mes cheveux, chose qui nous intéresse !
Pour faire court, j'ai cédé à la tentation du retour au chimique à cause de cette satané quête du blond... Et certains blogs comme celui d'Edelweiss donnait envie quand je voyais que cette coloration naturtint n'avait pas l'air de faire si mal que ça. Mais en vérité sur moi, si !

Et il aura fallu juste 1 couleur + quelques pshits de spray éclaircissant pour ruiner un an de pousse durement gagné !
Rageant d'autant plus que je revenais de très loin avec décoloration platine. A mi chemin du renouvellement d'une chevelure, j'ai donc tout fracassé !

Evidemment, la pousse s'est retrouvée ralentie, il a fallu beaucoup couper car le sec/abîmé est mon ennemi suprême. Je vais essayer de vous montrer avec quelques photos la prise de conscience :



C'est surtout de la prise de conscience des effets à retardement du chimique qui provoque la dégradation prématuré du cheveux. Soyons véritablement honnête, un changement chimique de couleur altère à jamais votre fibre capillaire, qu'on la gave de soin ou non.

Voilà une photo d'Août 2013 avant que je commence à tout massacrer :


Puis novembre arrive, et on voit déjà des racines qui arrivent à cause du passage du spray. Le rendu est même pas joli car on atteint pas le fameux blond tant recherché, je reste rousse foncée ! Bonjour la tricolorité. Mais bon, un petit coup de pshit en racine neuves, ça fait pas de mal hein... :



Et puis après c'est le gros n'importe quoi, naturtint nous voici nous voilà :

Mars 2014, 57cm, toujours pas de blond en vue mais du.... roux ! Et oui, voyons encore une fois la vérité en face, un blond foncé qui éclairci peu ressort forcément orange, fond de déco oblige !


Et enfin déménagement, changement de région, pu de boulot, et cheveux qui deviennent bien grillés, octobre 2014 :


Je ne sais pas pour vous mais pour moi le verdict est sans appel : C'est filasse, c'est grillé. S'il y a de l'humidité dehors je ressemble à un balais à chiottes, je ne ressemble à rien du tout :).
Fini la quête du blond d'antan, il faut savoir accepter qu'une blonde naturelle va foncer avec l'âge, et on y peut strictement rien. Encore plus si on a le cheveu qui boucle comme le mien (sisi, ça se voit pas comme ça hein, mais il fait des anglaises en principe...), le moindre procédé d'éclaircissement va l'assécher à vitesse grand V et le bousiller.

J'ai donc décidé d'arrêter les conneries comme on dit et ai passé par la case coueffeur. je vous laisse admirer le rendu, le retour à zéro qui a fait que progressivement de 63cm (photo précédente), je coupe déjà moi même à un peu moins de 60cm :


Elle est belle la repousse hein? J'aurai pu me contenter de ça... Mais j'ai occulté un moment mes longueurs lourdes rousses pleines de fourches, et je ne voyais que le blond foncé/chatain clair brillant et qui demandait à respirer librement. Ma décision était prise, j'étais en mode " RASEZ TOUT !!!"

Après 30min chez la coiffeuse qui a été honnête : C EST GRILLE TOUT CA... Je vais m'occuper de vous... On a retiré quasiment tout ce qui était mort, et voilà le résultat :


Ca brille, c'est beau, je me reconnais enfin !
Ok, j'ai perdu un paquet de longueur mais véritablement, faut savoir lâcher prise par moment. Quelle satisfaction il y a à avoir de la longueur bousillée dont on ne peut rien faire de beau. ayant l'habitude de les porter souvent lâchés, c'était vraiment trop laid.


A présent, je n'ai plus besoin de faire de trim pour dégager tout ce qui est mort. Ca pousse, ça vie, ça boucle ! J'ai même repris les hennés qui deviennent un vrai bonheur. Résultat des courses : 63cm --> 38cm sur cheveux secs, 45cm sur mouillés. Grosse différence hein :D ?



Sinon, sur un autre thème, je vais reprendre progressivement possession de ce blog laissé à l'abandon et me demande encore quel sera son gros thème conducteur :). A voir !




















5 commentaires:

  1. t'as eu raison !
    autant repartir sur de bonne base
    et puis, les cheveux a cette longueur, ça a l'air de bien t'aller :)

    t'as l'air d'avoir un volume de ouf ! ^
    moi en ce moment, je mmence a penser aux cheveux courts, et juste aprés je me dis " non, j'aime trop mes cheveux pour les couper ! " et aprés, rebelote. ahah

    donc, quand j'en aurais marre des longs cheveux, et qu'ils seront abimés : se sera très court !



    ravie de te revoir;. :D

    RépondreSupprimer
  2. Tu as eu raison et franchement cela en vaut la peine :)

    RépondreSupprimer
  3. Honnêtement, ta couleur de cheveux est magnifique au naturel !

    J'ai l'impression que laisser pousser ses cheveux au naturel, c'est aussi détruire le carcan de préjugés dans lequel on s'est enfermé nous-mêmes. Je m'explique : par exemple, j'ai toujours pensé que je devais être quelqu'un de "dur", autant dans mon style de m'habiller (très masculin), que dans les activités que je faisais (boxe thaï), que comment je me comportais avec mes connaissances (jamais ne rien laisser transparaître). Récemment, j'ai commencé à me remettre en question, car après des problèmes de santé, j'ai tout remis à zéro, et j'ai tout arrêté.

    Je suis arrivée à la conclusion que je m'enfermais dans ma propre vision de moi-même, mais qu'en fait ce n'était pas moi. Alors, bien sûr, j'ai eu mes raisons d'agir comme j'agissais, pour me protéger du monde extérieur, mais j'ai compris une chose essentielle : je vis. Tout simplement. Pas ce que les autres pourraient penser de moi, pas ce que j'attends de moi-même (et par corollaire, ce que les autres pourraient penser de moi...). Je laisse passer les choses.

    Ainsi, j'ai commencé la danse classique, quelque chose que je trouvais absolument gnangnan - et je m'éclate! Tout le monde m'a ris au nez, m'imaginant faire des pirouettes :). Je porte des talons, je mets du maquillage, je me fais belle si j'ai envie. J'étudie pour moi, pour mon propre plaisir... et ce que je dois rendre comme travail, séminaires, je le fais parce que je dois passer un diplôme et que je pourrai continuer à faire ce que j'aime faire.

    Et je suis plus heureuse ! Bien sûr, j'aimerais avoir les cheveux bouclés, très longs, une peau parfaite etc., mais je le construit peu à peu, et si un jour je ne le fais pas, c'est pas grave. J'ai arrêté de culpabiliser par rapport à moi-même !

    Désolé pour ce commentaire hyper long, mais je me suis reconnue par ce que tu es passée au niveau psychologique, et je voulais te faire part de mes réflexions.

    <3, Nato

    www.aficionato.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  4. Salut Patachoux, ici ptitephoebe du forum chevelu!!
    Juste pour te dire que je t'ai nominée pour le Liebster Award!!

    Gros bisous
    Voici le lien si tu veux y répondre!! : http://rosesetdentelles.blogspot.be/2014/12/liebster-award.html Publié

    RépondreSupprimer
  5. Je traîne sur les blogs de cheveux depuis peu, notamment pour ces histoires d'éclaircissement au miel, et je viens de découvrir le tien. Je voulais juste te dire que ta nouvelle coupe est magnifique ! Tu as bien fait de couper, c'est incomparable.

    RépondreSupprimer